• Vie Etudiante,
  • Formation,
  • Recherche,
  • International,
  • Éthique et Développement durable,

Le prix de thèse de l’Université Jean Moulin Lyon 3 décerné à une diplômée du Master Management des Activités Internationales

Evènement | 10 décembre 2013

Siham ABOUAISSA a reçu le 9 décembre 2013 le prix de thèse Droit- Economie - Gestion de l’Université Jean Moulin Lyon 3. Mené au Centre de Recherche Magellan dans le cadre d’une co-tutelle entre l’Université Jean Moulin Lyon 3 et l’Université Laval au Québec, ce travail doctoral a été co-encadré par Christophe Baret et Martine d’Amours.

Siham ABOUAISSA Co-lauréate du prix de thèse 2012, Siham ABOUAISSA a soutenu sa thèse le 12 juin 2012 à Québec, après avoir obtenu un Master Management des Activités Internationales à l’IAE Lyon.
 

Une thèse en RH

Relevant de la gestion des ressources humaines, la thèse a porté sur l’émergence et la construction des pratiques de maintien dans l’emploi des salariés vieillissants, dans le cadre d’une étude comparative entre la France et le Québec.
 
Ce travail de thèse a été récompensé pour plusieurs raisons, notamment sa rigueur méthodologique dans une analyse comparative internationale exigeante qui a mobilisé deux cadres théoriques : l’analyse sociétale et la théorie de la régulation sociale.
 
Trois niveaux d’analyse ont été pris en compte : l’analyse sociétale des deux pays concernés (avec leur cadre juridique, culturel et historique particulier), l’entreprise dans son ensemble (en l’occurrence deux entreprises comparables du même secteur d’activité (Mr Bricolage en France, Rona au Québec) et le niveau local des magasins. L’un des apports de la thèse est de montrer qu’au-delà d’une politique générale d’entreprise, des pratiques contingentes propres à chaque magasin peuvent se manifester, notamment en fonction de la personnalité et des valeurs des directeurs de magasin. De plus, des régulations informelles peuvent se mettre en place, au sein des équipes opérationnelles de travail, qui influencent également l’emploi et les conditions de travail des séniors.
 
Ce sujet a été également reconnu d’importance compte tenu de l’évolution démographique de la population active. En effet, le vieillissement des populations françaises et québécoises et l’accroissement de la pression sur les entreprises et sur les travailleurs pour le prolongement de la durée de vie au travail, accentuent l’intérêt pour les pratiques de maintien en emploi des séniors dans les deux pays.


Composition du jury de thèse :

Christophe Baret et Martine d’Amours (co-directeurs), Jacques Jaussaud et Frédéric Lesemann (rapporteurs), François-Bernard Malo, Alain Roger (président du jury).

L'Ecole Doctorale Sciences Economiques et de Gestion
Le Centre de Recherche Magellan, IAE Lyon
Les prix de thèse 2012 décernés par l'Université Jean Moulin Lyon 3