• International,

"Origine radicale des crises économiques : Germán Bernácer, précurseur visionnaire",
par Henri SAVALL

par Henri SAVALL" />
Evènement | 12 juin 2012

Cet ouvrage permet de découvrir une théorie pionnière, extraordinaire et originale, d’un grand économiste espagnol méconnu, inspirateur négligé du célèbre Keynes. Par Henri SAVALL, Professeur Emérite à l'IAE Lyon.

German BernacerComprendre la crise pour retrouver la prospérité

La crise actuelle n’est pas passagère. C’est un profond séisme qui bouleversera pendant longtemps nos repères dans l’univers économique et social. Le chemin vers la prospérité durable sera long. C’est une opportunité exceptionnelle qui se présente. Les effets spectaculaires tels que faillites, fraudes, licenciements… de la crise actuelle ont été heureusement atténués par des actions de secourisme financier. L’incendie est éteint mais le feu couve, car les causes fondamentales des déséquilibres économiques et sociaux ne sont pas touchées.


Cet ouvrage permet de découvrir une théorie pionnière, extraordinaire et originale, d’un grand économiste espagnol méconnu, inspirateur négligé du célèbre Keynes. Germán Bernácer explique que les crises récurrentes sont congénitales à l’existence des marchés spéculatifs : foncier, immobilier, œuvres d’art, marché financier à terme, bourse du commerce (matières, énergie…).

Ces marchés spéculatifs regorgent de capitaux financiers, les attirent et les capturent. Ceux-ci font alors défaut dans les secteurs productifs où se crée la valeur réelle, assèchent leur financement et détruisent l’emploi.
La suppression de la couche spéculative des jeux boursiers permettrait d'orienter les ressources vers des activités véritablement créatrices de valeur ajoutée, partageable entre les différentes parties prenantes.
 

L’histoire se répète … 1929 … 2008…2012

Le discrédit résultant de l’amalgame entre le capitaliste spéculateur et le capitaliste entrepreneur, entre le  marché spéculatif perverti et le marché de confrontation salutaire de l’offre et de la demande réelles de biens et de services, fut un avatar historique très dommageable. Il convient de le déplorer, comme le firent Germán Bernácer, François Perroux et Maurice Allais,  seul Prix Nobel français d’économie, en critiquant l’inflation chronique instituée par la politique keynésienne.

Éviter les vaines querelles entre les vieilles idéologies, du libéralisme outrancier, du marxisme failli, ou du keynésianisme imprudent et dans l'impasse, telle est la raison d'être de ce livre qui éclairera les décideurs publics et privés, chefs d’entreprises, cadres, personnels ainsi que … les citoyens.
 

L'AUTEUR :
Henri SAVALL, professeur Emérite IAE Lyon - Université Jean Moulin Lyon 3, est Président-Fondateur de l'ISEOR.

IAP - Information Age Publishing, Charlotte (USA), mai 2012 - 372 pages.