• Droit,
  • Manifestations scientifiques,

Programme des conférences de la Chaire Lyonnaise des Droits de l'Homme

Evènement | 1 juin 2013

Les mercredi 12 et jeudi 20 juin 2013 se tiendront deux événements organisés par la Chaire Lyonnaise des Droits de l'Homme.



  • Mercredi 12 juin 2013 à 18h
      Archives municipales de Lyon
      1 place des Archives, 69002 Lyon.

LE LOGEMENT : NOUVEAU DROIT FONDAMENTAL ET NOUVEL OUTIL DE POLITIQUE PENALE

L'actualité  prétorienne et réglementaire de la dimension droit fondamental, du droit au logement et les initiatives opérationnelles pour trouver à répondre au développement des peines de substitution, pour les personnes qui ne sont pas titulaires d'un logement.
Conférence-débat animée par Marc UHRY, Directeur Régional Rhône-Alpes Fondation Abbé Pierre pour le logement des défavorisés.

Entrée gratuite et inscription obligatoire par téléphone au 04 72 60 60 14 ou par courriel auprès de Mme Geneviève Dufour.

--------------------------
 
  • Jeudi 20 Juin 2013 à partir de 9h
      Petit Théâtre du Musée de Gadagne
      1, place du petit Collège
      69005 Lyon

JOURNEE D'ETUDES : "HISTOIRE DE LA JUSTICE, DES PRISONS ET DES INSURRECTIONS A LYON"
2e édition : Les avocats à Lyon


Programme

9h Accueil
Maria-Anne PRIVAT-SAVIGNY : présentation des Journées d’études « Histoire de la Justice, des prisons et des insurrections à Lyon
Éric JEANTET, ancien bâtonnier : présentation de la Chaire lyonnaise des droits de l’homme

sous la présidence de Myriam Picot, ancien bâtonnier
9h 30
Gérard KHÉNAFFOU, président de la Commission Histoire du barreau de Lyon « D’Epagathus à la Maison des avocats »

10h 15 Catherine FILLON, Université Jean Moulin Lyon 3,
« Aux origines de la professionnalisation : l’œuvre fondatrice de Jean Appleton »

11h Éric JEANTET, ancien bâtonnier et Pierre GARBIT, ancien président du T.G.I, « Les relations entre magistrats et avocats »

sous la présidence de Pierre TRUCHE, premier président honoraire de la Cour de cassation
14h projection du film (12’) de Marion LACHAISE, « Antiportraits - Clairvaux »

14h 15 Ugo IANNUCCI, ancien bâtonnier,
« L’attitude du barreau de Lyon pendant le régime de Vichy »

15h 00 Georges COCHET, avocat honoraire,
« Les avocats lyonnais pendant la Guerre d’Algérie »

15h 45 Paul BOUCHET, ancien bâtonnier,
« Révolution au Palais ? du temps, un lieu, un idéal »

16h 45 Conclusion par Myriam PICOT, ancien bâtonnier.


Présentation des interventions

9h 30 Gérard KHÉNAFFOU, président de la Commission Histoire du barreau de Lyon « D’Epagathus à la Maison des avocats »
Lors du procès conduit contre les chrétiens de Lyon en 177 ap. J.-C., le jeune Epagathus se proposa pour assurer leur défense. Reconnaissant avoir la même religion que les accusés, il fut emprisonné avec les autres chrétiens et mourut en martyr, accompagnant ceux qui refusèrent de renoncer à leur foi. Lorsque le barreau de Lyon restaura un immeuble Renaissance de la rue Saint-Jean pour en faire la célèbre Maison des avocats, en hommage à ce jeune lyonnais, son nom fut attribué à l’une des salles.

10h 15 Catherine FILLON, Université Jean Moulin Lyon 3,
« Aux origines de la professionnalisation : l’œuvre fondatrice de Jean Appleton »
Jean Appleton, professeur de droit et avocat lyonnais, est l’homme qui, aux lendemains de la Première Guerre mondiale, a posé à ses confrères l’irritante question de l’adaptation de la profession d’avocat au monde moderne. Fondateur du premier syndicat de la profession d’avocat, il a été l’un des premiers promoteurs français d’une fusion des professions d’avocat et d’avoué. C’est son parcours et son cheminement intellectuel que l’on se propose d’évoquer ici.

11h Éric JEANTET, ancien bâtonnier et Pierre GARBIT, ancien président du T.G.I,
« Histoire et évolution des relations magistrats-avocats
Le juge est le serviteur de la loi et l’avocat est son contradicteur mais ils sont tous deux auxiliaires de justice. Ont-ils alors une éthique commune et un rôle interactif pour résoudre les litiges ?

14h projection du film (12’) de Marion LACHAISE,
« Antiportraits - Clairvaux »
Marion Lachaise est artiste plasticienne et vidéaste. Elle a réalisé «Antiportraits - Clairvaux » à la Maison centrale de Clairvaux avec sept détenus condamnés à la réclusion criminelle. Le film est constitué de portraits qui, affranchis de la ressemblance au modèle, sont une alternative au portrait social naturaliste. Chacun dévoile ses moyens de survie dans l’univers carcéral par une description sensible de son environnement. Les paroles, inscrites dans la spirale du temps, prennent une portée philosophique.

14h 15 Ugo IANNUCCI, ancien bâtonnier,
« L’attitude du barreau de Lyon pendant le régime de Vichy »
Au cours de cette période de notre histoire récente, l’Ordre des avocats eut une attitude frileuse, peu en rapport avec sa mission de défense des droits et des libertés. Sous le régime de Vichy, l’Ordre fut muet devant la création de juridictions d’exception, comme les Sections spéciales ou les odieuses Cours martiales de la Milice. L’honneur de la profession ne fut sauvé que par l’attitude courageuse de quelques avocats comme Georges Cohendy, Jean Fauconnet ou le jeune Bruno Larat, arrêté à Caluire en même temps que Jean Moulin et mort à Buchenwald .

15h 00 Georges COCHET, avocat honoraire,
« Les avocats lyonnais pendant la Guerre d’Algérie »
Pendant la guerre d’Algérie, les lois sur les « pouvoirs spéciaux » instrumentalisèrent la justice pour en faire une arme de guerre. Un groupe d’avocats lyonnais assura la défense des nationalistes algériens
- d’une part en métropole où une guerre fratricide opposa F.L.N. et M.N.A. et où la guillotine fonctionna à la prison Montluc,
- - d’autre part en Algérie, où ils devaient s’organiser en « collectif « pour aller plaider devant les tribunaux militaires.

15h 45 Paul BOUCHET, ancien bâtonnier,
« Révolution au Palais ? du temps, un lieu, un idéal »
« Du temps , un lieu , un idéal », tel fut le programme proposé aux élections du bâtonnat en 1979. Expérience du contrat de procédure, ouverture de la nouvelle Maison des avocats, constitution des premières sociétés civiles professionnelles, modernisation des conditions d’exercice illustrent l’esprit d’innovation de cette période.


Entrée gratuite et inscription obligatoire par téléphone au 04 72 60 60 14 ou par courriel auprès de Mme Geneviève Dufour.