• Manifestations scientifiques,

Relativisme et normativité

Evènement | 23 mai 2014
de 10h à 18h

Journée d'étude organisée dans le cadre des activités du Laboratoire Junior "Normes et normativité" de l’ENS Lyon et du séminaire Hexis de l'Université Lyon 3. Avec la participation et le soutien de l’Irphil (Lyon 3), de Triangle (ENS Lyon) et de l’ED487.

Présentation

© Université Jean-Moulin Lyon 3La normativité renvoie à un ensemble assez diffus de valeurs, de normes, et plus généralement de raisons censées être pertinentes pour la formation de nos croyances, de nos désirs, et de nos conduites en général. Mais d’où viennent ces normes et ces valeurs ?
Il semble a priori souhaitable et possible que les normes aient une existence objective, indépendante des sujets qu’elles concernent. Un tel présupposé paraît en effet garantir la possibilité de former des croyances vraies, d’avoir des désirs appropriés, ou d’adopter des conduites moralement bonnes. Autrement dit, l’existence de normes indépendantes de nous semble conditionner la possibilité que nos évaluations doxastiques, prudentielles, morales, ou politiques puissent être dotées d’une certaine objectivité. Mais il n’est pas évident de saisir en quel sens ces normes pourraient être tout à fait indépendantes de la constitution des sujets qu’elles concernent.
S’il semble peu controversé qu’il y ait des croyances objectivement vraies, il est beaucoup plus difficile de reconnaître des critères moraux indiscutables et non relatifs par exemple. Tout le problème est alors de cerner les différentes formes que peut prendre cette relativité des normes, et la signification qu’il faut lui donner, que ce soit sur un plan ontologique ou conceptuel.

Le but de cette journée d’étude sera d’étudier la manière dont la question de la relativité des normes peut s’élaborer dans des champs théoriques distincts mais néanmoins voisins. Les doctorants du laboratoire junior « Normes et normativité » y soumettront ainsi un aspect de leur travail de recherche à la discussion, ainsi qu’au regard critique de chercheurs déjà confirmés et compétents dans leurs domaines respectifs.

Organisation

Benoît Gide (ENS Lyon) et Samuel Lepine (Lyon 3)

Programme


10H-11H – Loraine Gerardin Laverge (Nanterre)
« L'identité du soi : une question moderne ? »
Répondant : Denis Forest (Nanterre)

11H-12H – Blondine Desbiolles (Lyon 3)
« La justice selon Thomas Nagel : entre égalité, partialité et autonomie »
Répondante : Marlène Jouan (Grenoble)

12H-14H : Pause Déjeuner

14H-15H – Simon Lanher (ENS Lyon)
« La notion d'esprit dans la tradition sociologique de Chicago »
Répondante : Céline Bonicco (Grenoble)

15H-16H – Benoît Gide (ENS Lyon)
« Les normes de la connaissance sont-elles relatives à nos facultés naturelles ? »
Répondante : Claire Etchegaray (Nanterre)

16H-16H30 : Pause

16H30-17H30 – Samuel Lepine (Lyon 3)
« Les évaluations affectives sont-elles relatives à des normes personnelles ? »
Répondant : Stéphane Lemaire (Rennes 1)


Accès : la journée est ouverte à toutes et tous

Document(s) à télécharger

INFOS PRATIQUES

Lieu(x)
ENS de Lyon, Salle F112
15 parvis René Descartes - 69007 Lyon
Contact

Samuel Lepine

samuel.lepine@gmail.com

Type

Colloque / Séminaire

Thématique

Manifestations scientifiques

Partenaires

Avec la participation et le soutien de :
  • Institut de Recherches Philosophiques de Lyon (IrPhiL, Lyon 3)
  • Ecole Doctorale de Philosophie (ED 487)
  • ENS de Lyon