• Vie Etudiante,
  • International,
  • Formation,
  • Recherche,

Soutenance d’une thèse réalisée dans le cadre d’une cotutelle Franco-Allemande

Evènement | 12 novembre 2013

Matthias WALTHER, doctorant à l'IAE Lyon, a réalisé sa thèse dans le cadre d’une co-tutelle Université de Bamberg - Université Jean Moulin Lyon 3.

Thèse Matthias WALTHER, Université de Bamberg - Université Jean Moulin Lyon 3Le 4 novembre 2013, Matthias Walther a soutenu sa thèse de doctorat en sciences de gestion à l’Université de Bamberg (Allemagne), qui est une université partenaire de l’IAE Lyon.

La thèse portait sur « Le retour d’expatriation : une comparaison du retour sur les marchés du travail allemand et français fondée sur la théorie de la pratique de Pierre Bourdieu ».

Diplômé de l’Université de Bamberg et de l’ESC Montpellier, Matthias Walther a choisi de préparer sa thèse de doctorat dans le cadre d’une co-tutelle. Il explique : 
« venant d’une famille franco-allemande (ma mère est française et mon père est allemand) et conduisant une étude comparée sur le retour des expatriés français et allemands, j’ai souhaité réaliser une thèse dans un contexte franco-allemand. J’ai ainsi pu bénéficier de deux environnements de travail très favorables, celui de la Chaire de Ressources Humaines de l’Université de Bamberg et celui du Centre de Recherche Magellan de l’IAE Lyon.

J’ai conduit mes investigations empiriques (40 entretiens) en allemand et en français, et les résultats de mes travaux ont été présentés dans plusieurs séminaires et colloques scientifiques. La co-tutelle de thèse m’a permis d’obtenir le doctorat des deux universités ».

La thèse, qui est rédigée en anglais, a été réalisée sous la direction de Maike ANDRESEN, Professeur des Universités, Université de Bamberg, et Ulrike MAYRHOFER, Professeur des Universités et Directrice du Centre de Recherche Magellan, IAE Lyon - Université Jean Moulin Lyon 3. Compte tenu de l’excellence scientifique de la recherche doctorale menée, le jury a décerné à Matthias Walther le grade de docteur avec la mention « Très honorable avec félicitations » et proposition pour un prix de thèse.
 

Recruté par une multinationale japonaise
 

« Je vais entamer ma carrière professionnelle au sein d’une multinationale japonaise en Belgique, mais je souhaite garder un lien avec le monde académique, notamment avec les institutions qui m’ont accueilli pour la réalisation de ma thèse. L’année que j’ai passée au Centre de Recherche Magellan a été très enrichissante et m’a permis de collaborer avec l’équipe de l’IAE Lyon. Si j’avais de nouveau le choix, je recommencerais la thèse dans le cadre d’une co-tutelle  », poursuit Matthias Walther.
 

Composition du jury de thèse

Maike ANDRESEN, Professeur des Universités, Otto-Friedrich-Universität Bamberg, directeur de thèse ; Jean-François CHANLAT, Professeur des Universités, Université Paris Dauphine, rapporteur ; Björn IVENS, Professeur des Universités, Otto-Friedrich-Universität Bamberg, président ; Wenzel MATIASKE, Professeur des Universités, Helmut-Schmidt-Universität Hamburg, rapporteur ; Ulrike MAYRHOFER, Professeur des Universités, Université Jean Moulin Lyon 3, directeur de thèse ; Alain ROGER, Professeur des Universités, Université Jean Moulin Lyon 3, suffragant.

Contacts :
 


Thèse Matthias WALTHER, Université de Bamberg - Université Jean Moulin Lyon 3