• Philosophie,

Contrechamp à Coriolan : La parole du pouvoir

Evènement | 28 janvier 2009

Autour de Coriolan de William Shakespeare : conférences, lectures et disputes philosophiques.

[legende-image]1164113077641[/legende-image]Le TNP - Villeurbanne et l'Université Lyon 3 - Département de Philosophie organisent : Contrechamp à Coriolan : La parole du pouvoir Coriolan de William Shakespeare, mise en scène de Christian Schiaretti du 28 janvier au 7 février 2009 au Studio 24 - Villeurbanne
  • Samedi 31 janvier de 16 h 00 à 19 h 00 au Studio 24 - Villeurbanne : Conférences, lecture et débats par Gérald Garutti, conseiller littéraire au TNP, et Guillaume Carron, agrégé de philosophie.
  • Vendredi 6 février de 15 h 00 à 18 h 00 à l'Université Lyon 3 : Dispute philosophique organisée par Guillaume Carron, avec Christian Schiaretti, directeur et metteur en scène, et Gérald Garutti conseiller littéraire au TNP.
  • Samedi 31 janvier de 16 h 00 à 19 h 00 au Studio 24 - Villeurbanne Contrechamp : La parole du pouvoir
    • Conférence Coriolan ou la démocratie en question. Comment vivre ensemble quand on est différent ? La démocratie est-elle le pire des régimes à l'exception de tous les autres ? N'avons-nous le choix qu'entre la démagogie des tribuns et la tyrannie des hommes forts ? Faut-il préférer la sécurité à la liberté, l'ordre à la justice ? Autant de problèmes abordés par Shakespeare dans son ultime tragédie, Coriolan. Située dans la Rome républicaine balbutiante (-488), écrite dans l'Angleterre moderne naissante (1607), elle expose des enjeux d'une déchirante actualité pour nos démocraties en souffrance. En proie aux conflits inexpiables, au déséquilibre perpétuel et aux contradictions vertigineuses.
    • Lecture de textes politiques et philosophiques sur la démocratie par les comédiens de la troupe permanente du TNP.
    • Conférence sur Shakespeare, Machiavel et Hobbes "Moi qui tiens bon sous les coups, j'ai souvent fui devant les mots." (Coriolan, Acte II, scène 2.) Symbole de puissance, de vaillance et d'héroïsme, Coriolan dépose pourtant les armes devant la force du langage. Celui qui écrasait à mains nues une armée entière fuit devant le récit épique de ses exploits et redoute le travestissement des faits par la parole. Sans doute cette peur de la parole explique-t-elle l'incapacité de Coriolan à incarner l'autorité politique. Reculer devant les mots, n'est ce pas reculer devant le pouvoir ? Car de la prise de parole à la prise du pouvoir, il n'y a qu'un pas. Quel rôle et quel jeu joue donc la parole dans la marche du pouvoir ?
  • Vendredi 6 février de 15 h 00 à 18 h 00 à l'Université Lyon 3 Dispute philosophique Si théâtre et philosophie dévoilent les mécanismes du pouvoir politique, ils agissent chacun à leur manière. Alors que la philosophie explique, le théâtre montre. Mais ces deux formes de dévoilement sont-elles inconciliables ? Quand le pouvoir manie et manipule à l'envi image et parole, loin d'entrer en rivalité, théâtre et philosophie ont tout intérêt à croiser leurs faisceaux critiques. Tel est le sens de cette rencontre autour de Coriolan, ultime grande tragédie politique de Shakespeare. Organisée à l'Université - Lyon 3 sous forme de dispute philosophique, elle propose un dialogue avec Christian Schiaretti, metteur en scène de Coriolan et Gérald Garutti, conseiller littéraire. À partir du drame shakespearien, il s'agit d'ouvrir un espace commun de réflexion sur la parole du pouvoir.
Site internet du TNP de Villeurbanne : www.tnp-villeurbanne.com Tél. : 04 78 03 30 00 TNP-Villeurbanne, 8 place Lazare-Goujon, 69627 Villeurbanne cedex Institut de Recherches Philosophiques de Lyon Faculté de Philosophie de Lyon 3

Document(s) à télécharger