• Recherche,
  • Philosophie,

Représentations de l'Europe : convergences et divergences

Evènement | 7 mars 2008

Colloque international.

Présentation générale du colloque : Drapeau européen

L'Europe politique existe, c'est un fait, mais il lui manque un supplément d'âme, un « je-ne-sais-quoi » difficile à appréhender, mais dont l'absence se fait tout de même sentir. Aux yeux d'une majorité des peuples européens et de ses élites dirigeantes l'Europe est souvent perçue comme un objet non identifié. Pour d'autres peuples en revanche, l'existence d'un ensemble européen semble évidente. En dehors de nos confins, ne sommes-nous pas reconnus d'abord comme des Européens et seulement après comme des Français, Allemands ou Italiens ?

Qu'elle soit identifiable ou non, il nous semble que la réponse au problème de la nature européenne doit aussi passer par une mise en question des représentations que nous faisons de l'Europe. Le fait même que tant de politiques, d'historiens, de philosophes et de gens ordinaires poursuivent une quête de leur identité commune semble légitimer le présupposé, peut-être plus de l'ordre de la croyance que de la raison, de l'existence d'une entité européenne. Même si l'Europe s'impose à autant d'esprits, sa nature ne se laisse en effet jamais délimiter définitivement par un seul domaine de la connaissance. Sa représentation exige plutôt l'entrecroisement des images que l'histoire, la géographie, la philosophie, la politique ou encore l'anthropologie ont construites pour définir cet espace.

Ce colloque se positionne donc dans la logique de toute entreprise interdisciplinaire. Parce que la question de l'identité européenne est réfractaire à l'isolement et au rétrécissement, parce que les concepts ne se ramènent plus nécessairement à l'appartenance à une identité européenne unique, nous considérons donc que l'évanouissement des frontières scientifiques est un bon moyen de « dessiner » une carte européenne qui ne soit pas exclusive. C'est cet assemblage interdisciplinaire et transnational qui peut nous donner une représentation du corps européen et de ses composantes, dont l'Europe a tant besoin aujourd'hui.

Axes de réflexion :

  1. Composantes spatiales Existe-t-il des facteurs géographiques ou climatiques communs, comme le supposait Montesquieu, qui ont donné aux peuples dits « européens » des caractéristiques culturelles particulières ? Existe-t-il une organisation de l'espace (Etats, villes, campagnes) qui détermine un modèle original d'occupation du sol ou de géographies mentales ? Existe-t-il une symétrie entre l'espace physique et l'espace mental européens ?
  2. Composantes culturelles et sociales Alors que les substrats gréco-romains et judéo-chrétiens ont été abondamment étudiés, quelle influence ont eu les formes sociales et religieuses traditionnelles des différentes cultures de notre espace (y compris « barbares » : germaniques, slaves, scandinaves) sur les mœurs actuelles des Européens? N'avons-nous pendant trop longtemps négligé ces autres Europes ? Quels ont été leurs apports à la formation d'une conscience européenne ? Comment s'organisent-elles ensemble pour constituer une vision originale des rapports entre l'individu et l'Etat ? En particulier, les conceptions de la démocratie ont-elles eu aussi d'autres fondements que la philosophie des Lumières ou le modèle gréco-romain ? Peut-on identifier des stratifications culturelles et des apports distincts (comme l'expérience communale en Italie) ?
  3. Consciences et prises de conscience communautaires La notion diffuse de l'existence d'une identité européenne est-elle intellectuelle et récente, ou est-elle l'expression de sentiments populaires plus anciens ? Dans quelle mesure cette notion peut-elle être comparée à d'autres réalités telles que l'Empire (romain, byzantin, carolingien, germanique) ou sur un plan plus idéal, à l'œcoumène gréco-romaine, la chrétienté, ou encore la « République des lettres » ? Est-il possible de dresser un inventaire comparatif de ces communautés historiques en regard de l'Europe d'aujourd'hui ?
Directeurs scientifiques : Jean-Jacques WUNENBURGER Stella GHERVAS Renseignements : Institut de recherches philosophiques 18 rue Chevreul 69362 Lyon, cedex 07 Tél. : 04 78 78 70 42 - facphilo@univ-lyon3.fr Contact : Valentina TIRLONI (coordinatrice scientifique) valentina.tirloni@univ-lyon3.fr

Document(s) à télécharger

INFOS PRATIQUES

Lieu(x)
Lyon 3 (salle à venir)
Plan d'accès
Type

Colloque / Séminaire

Thématique

Recherche, Philosophie